BMW i4: que vaut l’anti-Tesla Model 3 bavaroise?

Il y a 5 jours 20

Par Nicolas Meunier le 13.10.2021 à 00h01 Lecture 7 min. Abonnés

ESSAI – BMW est le premier constructeur à oser attaquer de front la Tesla Model 3, avec son i4. Certes homogène, la bavaroise ne se distingue véritablement que par ses reprises foudroyantes. Chère et peu amusante, elle ne peut inquiéter l’américaine.

BMW i4 M50

La BMW i4 M50 est puissante, mais guère amusante.

BMW

Bien que la Tesla Model 3 soit la voiture électrique la plus vendue en Europe, avec 74.818 exemplaires immatriculés de janvier à fin août 2021, elle n’a étonnamment pas de concurrente directe. La plupart des constructeurs préfèrent en effet lancer des SUV, type de carrosserie plus en vogue, et qui bénéficient en plus d’une garde au sol supérieure pour implanter des batteries. La première à répliquer à la berline californienne, c’est la BMW i4. Mais alors que Tesla entend faire de la Model 3 la voiture de Monsieur Tout-le-Monde, BMW veut appuyer son image sportive avec son i4, qu’il présente comme "the ultimate driving machine". Ce que l’on pourrait approximativement traduire par la voiture qui offre un plaisir de conduire ultime.

A l’image du iX3, la BMW i4 n’a pas été conçue comme un modèle 100% électrique. Ce n’est autre qu’une adaptation de la nouvelle Série 4 Gran Coupé. La structure a certes été modifiée: les tourelles arrière sont spécifiques, pour s’adapter à un nouveau train multi-bras capable de supporter la masse supplémentaire de la batterie. A l’avant, des renforts ont été ajoutés pour rigidifier le berceau, principalement en partie supérieure. Enfin, les voies ont été élargies de 26 mm à l’avant et 13 mm à l’arrière,

Notre rubrique Automobile

Lire la Suite de l'Article