in

Le Hyundai Kona électrique gagne en autonomie

Ce n’est pas en jouant sur la batterie que l’engin gagnerait quelque 7,8% d’autonomie. Mais déjà sur les pneumatiques. Les Nexen NFera SU1 pointés négativement par la presse automobile pour leur mauvaise adhérence et le bruit au roulage sont remplacés par des Michelin Primacy 4 jugés plus efficaces.

Quelques modifications ont également été apportées au châssis et au soubassement pour réduire la résistance à la pénétration dans l’air.

Pour l’Europe, le Kona électrique à pack 64 kWh est assemblé à l’usine de Nošovice, en République Tchèque. Les améliorations effectuées ici sur l’engin devraient être étendues cet été à ceux assemblés en Corée du Sud à l’usine d’Ulsan.

La nouvelle autonomie du Kona électrique lui permet de remonter plusieurs places au classement, sur ce critère, des véhicules branchés. Avec 484 kilomètres comme nouveau rayon d’action, il passe devant les e-Soul et e-Niro du même groupe, mais aussi double la Taycan 4S 93,4 kWh (463 km).

L’article Le Hyundai Kona électrique gagne en autonomie est apparu en premier sur Automobile Propre.

Voir cette actualité automobile dans sa version originale : Read More

What do you think?

Written by

Essai Opel Corsa-e : retour électrique pour la marque à l’éclair

Supercar 80’/90′ | Lamborghini Diablo (1990 – 2001) : Countach 2.0