in

Exclusif : premières images et infos de la future Citroën C4

Avant de devoir cohabiter avec Fiat Chrysler, le groupe avait hiérarchisé ses marques. DS pour le côté premium ; joue le généraliste “haut de gamme” face à VW ; en généraliste allemand et Citroën au cœur du marché. Or, si la gamme des Chevrons a été renouvelée à toute allure avec cinq nouveautés en trois ans, elle garde un trou à la cuirasse depuis l’arrêt de la C4 en 2018. Et ce n’est pas la tentative, pourtant sérieusement réalisée, d’embourgeoiser une Cactus initialement prévue pour aller à l’essentiel, qui y a pallié.

A lire aussi : premières infos sur la future C4

Deux projets dans les cartons

L’équipe “produit” de Xavier Peugeot, aujourd’hui en charge de la lucrative division utilitaire de PSA, a donc imaginé une “néo-berline” pour le retour de Citroën dans l’arène des familiales compactes. Ou plus exactement deux : le projet C41, une 5-portes de 4,40 m que nous vous révélons ici, et une variante plus longue, la C43 d’environ 4,60 m pour les marchés d’exportation (Asie, Amérique du Sud…), elle présente un profil trois volumes dissimulant un hayon. Si ces deux Citroën conservent des gimmicks de SUV (garde au sol, arche de roues…), elles réduisent leur hauteur pour mieux contenir les émissions de C02 et rompent l’esthétique de “galet poli” des C3 Aircross et C5 Aircross actuels. L’inspiration vient aussi du concept CXpérience de 2016.

New look

Si la prochaine Peugeot 308 disposera en 2021 de la plate-forme EMP2 évoluée qu’aura inaugurée la nouvelle DS 4 avant elle, la C4 reprend la base roulante “CMP” des DS 3 Crossback, Peugeot 208 et 2008. Une architecture moins coûteuse dictée par la volonté d’avoir des Citroën “à prix étudiés” pour attirer le chaland et éviter la pratique des remises systématiques qui ont dégradé l’image des Chevrons. En conséquence, la C4 n’offrira pas de variante rechargeable, mais elle aura sa version électrique qui reprendra a minima les caractéristiques de la DS 3 E-tense, à savoir 136 ch et une batterie de 50 KWh. Elle sera toutefois bien plus habitable en profitant des valeurs d’empattement maximum que permet la plate-forme CMP : jusqu’à 2,66 m, contre 2,54 m pour un 2008.

Quand et combien

Commercialisée à la rentrée 2020, cette nouvelle C4 n’oubliera pas d’offrir plusieurs versions du trois-cylindres essence PureTech (de 82 à 130 ch) et au moins un diesel HDi 100. Quant à l’intérieur, il fera toujours la part belle au confort, aux rangements et au barda électro-connecté en vogue. Mais, prix serrés obligent, nature des matériaux et diversité des ambiances n’iront pas à la hausse.

  • Quand ? Rentrée 2020
  • Combien ? À partir de 20 000 € environ
Voir cette actualité automobile dans sa version originale : Read More

What do you think?

Written by

Un mystérieux concept Renault se fait photographier

Opel fait le plein d’énergies alternatives