Renault : l’usine française de Ruitz commence sa transition vers l’électrique

Il y a 6 jours 15

En association avec le chinois Minth, Renault va produire des bacs batteries dans son site français de Ruitz.

Renault s’est engagé à concentrer en France les activités industrielles liées à ses voitures électriques. Cela ne concerne pas uniquement l’assemblage final des véhicules, les efforts portent sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Côté batteries, Renault s’est ainsi associé à Envision AESC pour l’implantation d’une gigafactory à Douai.

Dans le même genre, une autre co-entreprise va voir le jour. Le Losange vient de signer un protocole d’accord avec l’équipementier automobile chinois Minth Group. Son but ? La production de bacs batteries. Cette activité sera aussi basée en France, dans la manufacture de Ruitz (dans le Pas-de-Calais).

À lire aussi Visite de l’usine de Douai : comment est fabriquée la Renault Mégane E-Tech électrique ?

Le bac batterie est la structure dans laquelle viennent se loger les éléments constitutifs de la batterie. Renault explique qu’il est fait d’un ensemble « de pièces extrudées en aluminium assemblées par soudure par friction ». Pour l’instant, le Losange sous-traite la production de cet élément en Serbie.

Ruitz assemble actuellement les boîtes de vitesses automatiques de Renault. Ce site se prépare donc déjà à faire sa transition face à la fin annoncée du thermique en Europe. Deux lignes de production de bacs seront installées en 2023, avec une capacité de 300 000 unités par an. Ces bacs serviront notamment à la future R5.

Essayer Renault : l’usine française de Ruitz commence sa transition vers l’électrique ?

Configurez votre véhicule Renault : l’usine française de Ruitz commence sa transition vers l’électrique ou demandez un essai gratuitement.

Lire la Suite de l'Article