Pourquoi le chrono de la Tesla Model S Plaid au Nürburgring est une déception

Il y a 1 semaine 15

La Tesla Model S Plaid vient de signer le record chronométrique des voitures électriques sur la Nordschleife. Mais cette incroyable berline de 1020 chevaux rentre dans le rang face à ses rivales thermiques.

Sur le papier, personne ne peut battre la nouvelle Tesla Model S Plaid en ligne droite. Forte d'un groupe motopropulseur de 1020 chevaux, la version extrême de la grande berline américaine pourrait abattre le 0 à 100 km/h en à peine plus de deux secondes. En accélération, elle ferait ainsi mieux qu'une Bugatti Chiron de 1500 chevaux (2,3 secondes en version Pur Sport avec des pneus semi-slick) et que toutes les supercars actuelles de la planète. Aux Etats-Unis, elle a d'ailleurs réussi à abattre le quart de mile en 9,23 secondes. A titre de comparaison, il faut 9,4 secondes à une Bugatti Chiron Sport pour réaliser le même exercice. Seule la Rimac Nevera, une monstrueuse supercar électrique de près de 2000 chevaux qui se prépare à arriver sur le marché, a réussi à rouler encore plus vite en 8,6 secondes.

Après notre essai d'une Tesla Model 3 Performante -deux fois moins puissante- si douée et efficace en conduite dynamiques, nous attendons donc beaucoup de la Model S Plaid. Régulièrement aperçue sur le grand Nürburgring, cette Model S Plaid avait déjà été chronométrée en à peine plus de 7 minutes et 20 secondes sur ce juge de paix incontournable. Il s'agissait alors de prototypes dotés de pneus spéciaux et d'un aérodynamisme différent du modèle de série. Et il y a quelques jours, Elon Musk dévoilait enfin le chrono officiel réalisé par un exemplaire de série de la Model S Plaid : 7:30:909 sur l'ancienne configuration des records, 7:35:579 sur la boucle un peu plus longue qui sert actuellement à l'homologation des records. Suffisant pour devenir la voiture électrique la plus rapide du monde sur la Nordschleife, loin devant un prototype de pré-série de la Porsche Taycan Turbo en 7:42.

Derrière les meilleures berlines thermiques

Mais ce chrono, excellent dans l'absolu, ne suffit pas à la Tesla Model S Plaid pour devenir la berline la plus rapide du monde sur la Nordschleife. Ce titre revient toujours à la Mercedes-AMG GT 63 S, auteure d'un 7:23:009. Avec son V8 bi-turbo de 639 chevaux, l'Allemande revendique pourtant des performances moins étourdissantes que celles de la Tesla. Avec quasiment 400 chevaux de plus et des chiffres d'accélération sidérants en ligne droite, comment l'Américaine peut-elle se faire battre aussi largement par la Mercedes ?

Bientôt la revanche ?

Attention, la Tesla n'a peut-être pas dit son dernier mot. Elon Musk promet déjà une autre tentative prochainement, avec des « pneus pour le circuit, des freins en carbone et de l'appui aéro en plus ». Par ailleurs, la Model S Plaid du record était limitée à 268 km/h dans la très grande ligne droite du Nürburgring, alors qu'elle peut théoriquement rouler à 322 km/h : elle ne dispose pas encore des pneus permettant d'atteindre cette vitesse de pointe. La vidéo laisse aussi entrevoir quelques problèmes de gestion de la température de batterie, avec des passages où le pilote relâche l'accélérateur tôt avant le virage (possiblement dans le but de ménager la voiture). Bref, il reste sans doute un peu de développement aux équipes de Tesla pour faire de la Model S Plaid la berline la plus rapide du monde sur la Nordschleife. Rappelons aussi que ce genre de terrain, un très grand circuit à haute vitesse moyenne, constitue la pire épreuve possible pour une voiture électrique dont les batteries chauffent très vite dans ces conditions...

Lire la Suite de l'Article