Pour Elon Musk, la pénurie de semi-conducteurs sera de courte durée: vraiment?

Il y a 3 semaines 25

Le patron de Tesla estime que l'arrivée de nouvelles usines devraient permettre à la pénurie de se résorber rapidement. C'est mal connaître le secteur des puces.

Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques Tesla, a estimé vendredi que la pénurie de semi-conducteurs devrait se résorber prochainement, grâce à de nouvelles usines de puces qui sortent de terre.

Cette crise devrait se résoudre "à court terme", a-t-il assuré lors d'une intervention à distance lors de la Italian Tech Week à Turin, qui réunit depuis jeudi des start-up, fonds d'investissement et entrepreneurs du monde de la technologie.

"Il y a beaucoup d'usines de fabrication de puces qui sont en train d'être construites", a fait valoir le multimilliardaire, ajoutant que cette augmentation des capacités devrait permettre de "fournir des puces d'ici l'année prochaine".

Cycles longs

Si de nouvelles usines sont en effet prévues, elles sont encore en cours de construction. Ce qui prendra évidemment du temps. Ensuite, la montée en charge des capacités de production des usines existantes n'est pas aisée à mettre en place.

Comme le souligne la banque Mirabaud dans une note: "Comment l’explique la SIA, l’association américaine des fabricants de semiconducteurs, l’augmentation des capacités des semiconducteurs prend du temps, car les semiconducteurs sont incroyablement complexes à produire. La fabrication d’une puce finie pour un client peut prendre jusqu’à 26 semaines. Typiquement, le temps de cycle de fabrication d’une tranche de semiconducteurs prend en moyenne 12 semaines, mais peut prendre jusqu’à 14 à 20 semaines pour les procédés les plus avancés. Ensuite, la mise en boîtier de la puce (test et assemblage) peut prendre 6 semaines supplémentaires".

"Par conséquent, le délai, qui va du moment où un client passe une commande à la réception du produit final, peut prendre jusqu’à un total de 26 semaines", rappelle Mirabaud. "Ce qui signifie que même si l’industrie des semi-conducteurs fait actuellement tout ce qu’elle peut à court terme pour augmenter l’utilisation des capacités des productions existantes, cela ne réduira pas la pénurie facilement".

Daimler table sur un retour à la normale en 2023

Elon Musk semble d'ailleurs être le seul dirigeant d'un constructeur automobile à afficher un tel optimisme. Le PDG de Daimler affirme ainsi qu'il faudra attendre 2023 pour résoudre cette crise.

De son côté, Carlos Tavares, le directeur général de Stellantis, a déclaré que "la crise des semi-conducteurs, d'après tout ce que je vois, et je ne suis pas sûr de pouvoir tout voir, va facilement se prolonger en 2022, parce que je ne vois pas assez de signes indiquant que la production supplémentaire en provenance des sources d'approvisionnement en Asie atteindra l'Occident dans un avenir proche".

Olivier Chicheportiche avec AFP

Lire la Suite de l'Article