Passer une occasion récente à l'E85 : perd-on vraiment la garantie ?

Il y a 6 jours 9

Les prix des carburants tutoient les sommets, sans-plomb comme gazole, et cela ne semble pas vouloir se calmer.

Pour tenter de baisser leur budget carburant, de nombreux ménages envisagent le passage de leur auto essence vers le carburant le moins cher du moment : le superéthanol E85. En effet, après un investissement de départ certes pas négligeable (entre 800 € et 1 500 € maximum), et tenant compte d'une surconsommation de 20 % en moyenne, chaque kilomètre effectué ensuite permet de faire des économies. En moyenne 1 000 € par an pour 15 000 km parcourus.

L'installation est donc rapidement rentabilisée.

Mais il est une crainte qui reste, surtout pour ceux qui roule dans un véhicule récent, qui est toujours sous garantie, ou extension de garantie constructeur : la perte de garantie. Car c'est la rumeur qui circule : monter un boîtier de convrsion à l'E85 ferait perdre le bénéfice de la garantie constructeur.

Qu'en est-il en réalité ? 

Eh bien en réalité, oui. Et non. Explications.

Lorsque le véhicule est toujours sous garantie constructeur, il se passe en réalité un transfert de responsabilité, entre le constructeur et l'installateur du boîtier. Elle est définie par l'arrêté du 30 novembre 2017 relatif aux conditions d'homologation et d'installation des dispositifs de conversion des véhicules à motorisation essence en motorisation à carburant modulable essence - superéthanol E85. Un arrêté renforcé et étendu par un second, daté du 19 février 2021.

L'Article 3, alinéa 6 précise en effet : "Le fabricant garantit la préservation de l'intégrité des moteurs et des systèmes de post-traitements des émissions de polluants sur lesquels est installé un dispositif de conversion qu'il commercialise. Il assume la responsabilité d'une détérioration éventuelle des moteurs et des systèmes de post-traitements due à l'installation de ce dispositif, et doit en démontrer la capacité".

Plus clairement, lorsqu'un boîtier E85 est installé, le fabricant de celui-ci assume les soucis qui peuvent survenir sur toutes les pièces en contact avec le carburant E85 : moteur, réservoir, circuit d'alimentation, et systèmes de post-traitement des émissions polluantes. Durant une durée définie par le fabricant, qui ne peut être inférieure à un an. Les boîtiers en eux-mêmes sont, pour information, parfois garantis 5 ans.

Mais pour tous les autres problèmes, qui n'ont rien à voir avec le circuit de carburant, c'est toujours la garantie constructeur qui continue à s'appliquer !

Ainsi, si vous avez un souci de boîte de vitesses, de climatisation ou d'écran multimédia, ce sera au constructeur de l'auto d'intervenir. Rassurant.

Le risque d'une bataille d'experts

Là où cela devient inquiétant, c'est quand un souci va survenir justement sur une pièce en contact avec l'E85. Dans ce cas, la procédure définie par le législateur prévoit qu'une expertise soit organisée pour définir les responsabilités. Et le risque est grand que le constructeur et le fabricant du boîtier se renvoient la balle.

 perd-on vraiment la garantie ?

En effet, les fabricants de boîtiers, tous d'après ce que nous avons pu constater, mentionnent des exclusions dans leur garantie, et en particulier ne veulent pas assumer "les défaillances causées par des défauts de conception ou de construction du véhicule, ou relevant de la responsabilité du constructeur, ou un désordre occasionné relevant d’une campagne de rappel du constructeur du véhicule, ou d’une anomalie connue de la marque" (chez Biomotors). Chez Flexfuel, gros concurrent, les véhicules de plus de 5 ans ou plus de 150 000 km sont exclus du champ de leur garantie.

Or les constructeurs eux-mêmes se font déjà prier pour assumer leur responsabilité, concernant des problèmes connus, par exemple sur les moteurs 1.2 TCe Renault, ou 1.2 Puretech PSA. La partie de ping-pong concernant la définition du responsable peut donc durer longtemps. Et le propriétaire de l'auto se retrouver coincé avec une auto qui ne peut plus rouler, le temps que les experts tombent d'accord.

Vous l'aurez compris, monter un boîtier ne fait donc perdre qu'une partie de la garantie constructeur, mais elle est transférée au fabricant installateur du boîtier. Le risque est cependant grand de se retrouver sans voiture un moment en cas de litige.

La solution ? Opter pour un modèle vendu d'origine avec une préparation E85, et donc garanti directement par le constructeur. Mais l'offre est mince, car seuls Ford, Land Rover et Jaguar proposent des modèles E85 d'origine.

Lire la Suite de l'Article