Le chinois Geely s'allie à Foxconn, fabricant des iPhone, pour produire des voitures électriques

Il y a 1 semaine 10

La constructeur chinois et le fabricant taïwanais posséderont chacun 50% des parts de cette co-entreprise. Geely avait racheté en 2010 la branche auto du suédois Volvo.

Le groupe automobile chinois Geely (maison-mère de Volvo Cars) a annoncé mercredi qu'il s'alliait avec le géant taïwanais de la fabrication de produits électroniques Foxconn (sous-traitant d'Apple et fabricant des iPhones) dans les véhicules électriques.

Les deux compagnies vont créer une co-entreprise qui entend devenir un équipementier et un conseiller au service des constructeurs mondiaux. La structure ambitionne de révolutionner le secteur, notamment grâce aux synergies et aux nouvelles technologies.

L'objectif est de produire des voitures, des pièces détachées, des systèmes informatiques intelligents ou encore de mettre à disposition la longue expérience de Geely et Foxconn en matière de chaîne industrielle, a expliqué le groupe chinois dans un communiqué.

La co-entreprise va "aider les entreprises clientes à surpasser le modèle existant de l'industrie automobile" et "paver la voie vers l'électrification (...) et une connectivité renforcée des véhicules", affirme le constructeur.

Plus de 30 usines et installations de recherche

"L'industrie automobile mondiale connaît actuellement de profondes mutations. Il nous incombe de prendre ces mutations à bras le corps, de nouer de larges alliances et de coordonner nos ressources", a indiqué Li Donghui, le PDG du groupe Geely Holding.

La constructeur chinois et le fabricant taïwanais posséderont chacun 50% des parts de la co-entreprise.

Foxconn est le plus grand assembleur mondial d'appareils électroniques. C'est aussi le principal employeur du secteur privé en Chine, avec plus de 30 usines et installations de recherche.

Geely est l'un des principaux fabricants chinois de véhicules. Il a racheté en 2010 la branche automobile de Volvo et Lotus en 2017. Selon le Financial Times, le Chinois serait désormais intéressé par le Britannique Aston Martin.

Grâce à sa coopération avec Foxconn, le groupe renforce sa présence dans l'électrique, après l'annonce lundi d'une alliance avec le géant chinois de l'internet Baidu pour produire des voitures électriques sans chauffeur.

La Chine, premier marché automobile mondial, est en pointe dans la course au véhicule du futur, grâce à une population ultra-connectée et une politique incitative de Pékin. Les constructeurs rivalisent pour profiter de ce débouché.

Lire la Suite de l'Article