Ford révèle que les voitures électriques demandent 40 % de main-d’oeuvre en moins

Il y a 1 semaine 17

Le PDG de Ford a révélé l'impact de la voiture sur le plan industriel. Elle demande moins de travail, mais il ne réduira pas ses effectifs.

Jim Farley, le PDG de Ford, a révélé que les voitures électriques requièrent 40 % de main-d’oeuvre en moins. C’est la première fois qu’un constructeur quantifie la simplification de fabrication du tout électrique.

Il semblait évident que la simplicité des voitures électriques réduisait le travail. Les moteurs électriques contiennent environ 100 fois moins de pièces qu’un bloc thermique. La construction minimaliste du châssis et de la batterie aident également à réduire le travail.

Cependant, Farley a confirmé au Financial Times qu’il ne prévoit pas de réduire les effectifs de la marque. Ford vise 50 % de voitures électriques à la fin de la décennie et aura besoin de ses employés.

Le PDG révèle donc que la manière de les conserver sera de relocaliser ces personnes dans l’entreprise. « Nous devons recourir à l’internalisation pour que chacun ait un rôle dans cette croissance », précise-t-il.

Farley se félicite en tout cas de la transformation de Ford avec l’arrivée de l’électrification. « Si Henry Ford revenait à la vie, il penserait que les 60 dernières années n’étaient pas excitantes. Mais il aimerait ce qui se passe maintenant car nous réinventons l’entreprise. »

À lire aussi La Ford Fiesta déjà sacrifiée sur l’autel de la voiture électrique

Lire la Suite de l'Article