Fiat veut être la référence de la voiture électrique abordable

Il y a 5 jours 9

Fiat Panda

Contrairement à la plupart de ses rivaux, Fiat ne compte pas abandonner le marché des petites voitures. Son défi est d’en proposer des électriques à bas prix.

De nombreux constructeurs ont quitté le marché des petites citadines. Citroën et Peugeot ont par exemple stoppé récemment les C1 et 108. Et certains commencent à se poser des questions sur le segment au-dessus, celui des citadines polyvalentes, comme la Clio. Ford a ainsi provoqué un petit coup de tonnerre en annonçant la fin de la Fiesta en 2023.

La raison de ces arrêts successifs ? Il est devenu difficile de gagner de l’argent avec les petites voitures, en raison notamment de normes antipollution de plus en plus strictes. Soit les marques augmentent les prix des petits modèles, mais cela les rend moins intéressants, soit ils rognent leurs marges. Et l’arrivée en 2025 d’une nouvelle norme, l’Euro 7, encore plus sévère, ne va pas arranger les choses.

Il y en a un qui compte cependant faire de la résistance, c’est Fiat. La firme italienne est spécialisée dans les petites voitures et compte bien le rester. Olivier François, patron de Fiat, a confirmé auprès d’Autocar que le constructeur va rester bien implanté sur les segments A et B, y compris avec de l’électrique.

À lire aussi Présentation – À la découverte de la Citroën Oli, le plus chevronné des laboratoires sur roues

Fiat va d’ailleurs repartir à la conquête du segment B, alors qu’il a arrêté il y a plusieurs années la Punto. Un tout nouveau modèle sera lancé en 2023, sur la base de la Peugeot 208. Comme la Lionne, ce véhicule existera en thermique et en 100 % électrique.

Olivier François sait qu’il a un gros défi à relever en matière de prix, alors que Fiat a une dimension populaire, notamment via la Panda. Pour rendre rentable une petite voiture électrique, il souligne que la tentation est de lorgner vers le premium, afin d’enrober le coût de la batterie. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait avec la 500 électrique, qui coûte maintenant au bas mot 30.400 € en France !

Le prochain modèle, lancé en 2023, ne risque pas de frapper fort côté prix. Mais ce devrait s’arranger avec les projets suivants, inspirés par le concept Centoventi (photo). Olivier François met en avant un nouvel atout de Fiat, son appartenance à Stellantis. Fiat va ainsi partager les efforts financiers et les éléments techniques avec Citroën.

Avec le concept-car Oli, la firme aux chevrons a annoncé l’arrivée d’une nouvelle génération de véhicules électriques plus abordables. La prochaine C3 devrait avoir une version électrique « économique » qui viendrait s’opposer à la Dacia Spring, qui commence maintenant à 20.800 € (hors bonus).

Outre de nouveaux modèles pour le segment B, Fiat restera sur le A avec un équivalent électrique à la Panda. Pour les petits budgets, les rumeurs évoquent aussi le lancement d’une version revue de l’Ami.

Lire la Suite de l'Article