Des primes pour les salariés de Stellantis

Il y a 2 mois 52

Olivier Cottrel

Après le geste de la direction de Renault envers ses salariés, le groupe Stellantis va également verser à son personnel des primes exceptionnelles pouvant aller jusqu’à 1 400 €.

Les salariés de Stellantis attendent de toucher leur part des bons résultats financiers du groupe.Les salariés de Stellantis attendent de toucher leur part des bons résultats financiers du groupe.

Après Renault, qui a accordé des primes exceptionnelles pour favoriser le pouvoir d’achat de ses salariés, le groupe Stellantis y va également de son coup de pouce.

En moyenne, la majorité des salariés français du groupe Stellantis va donc toucher 1 400 € supplémentaires en octobre. Un geste qui fait suite à des débrayages sur différents sites du groupe automobile ces derniers jours.

Stellantis va ainsi verser 1 000 € de « prime de partage de la valeur » à ses salariés gagnant jusqu’à deux fois le SMIC (environ 60 % de ses salariés, les intérimaires inclus), et 500 € pour ceux au-dessus de ce seuil. Tous les salariés de Stellantis auront également la possibilité de monétiser jusqu’à trois jours de RTT, pour un montant moyen de 400 € pour un ouvrier et 600 € pour un cadre.

La direction du groupe Stellantis a également proposé ce mardi aux organisations syndicales le déblocage anticipé de l’intéressement et de la participation, ainsi que des négociations annuelles obligatoires dès le mois de décembre 2022 concernant 2023. Un accord refusé par les syndicats, qui attendaient plus, et ce malgré une prime d’intéressement de 4 300 € qui aurait été octroyée par la direction aux salariés du groupe.

Pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés de Stellantis, la CGT demandait une augmentation générale de 400 € pour tous les salariés, ainsi qu’une prime de pouvoir d’achat de 6 000 €. Pour rappel, le groupe a engrangé un bénéfice net de 7,96 milliards € pour le premier semestre 2022. Un gros gâteau dont les salariés entendent bien obtenir la part qui leur revient.

Lire la Suite de l'Article