Comparatif vidéo - Kia Ceed SW hybride rechargeable VS Renault Megane Estate E-Tech hybride rechargeable : breaks tendance

Il y a 1 semaine 8

Les motorisations hybrides rechargeables sont de plus en plus nombreuses en France car elles représentent si on en croit les constructeurs le meilleur du monde du thermique et de celui de l’électrique, avec la possibilité de rouler également en 100% électrique. Comme ces versions entraînent généralement un surcoût important, ce sont naturellement les marques premium qui ont investi massivement ce marché. Progressivement, ces motorisations se sont développées aussi chez les généralistes mais à un rythme moins rapide. Les versions breaks sont rares même si leur nombre a tendance à croitre. On retrouve ainsi Skoda avec son Octavia (berline et break), Seat et sa Leon (berline et Sportstourer), Kia et sa Ceed (berline et SW) et Renault avec sa Mégane (berline et Estate). Et ce n’est pas fini puisque d’autres marques, à l’image de Volkswagen, devraient arriver sur ce segment. Aujourd’hui, nous avons choisi de confronter un acteur incontournable de la catégorie des breaks compacts, à savoir la Mégane Estate de quatrième génération légèrement restylée l’an passé à l’une de ses rivales, la Kia Ceed SW, troisième du nom, qui a hérité depuis peu d'une motorisation hybride rechargeable.

dailymotion

Esthétiquement et sans surprise, ces deux versions sont directement dérivées des berlines. Seules les parties arrière diffèrent avec une augmentation du porte-à-faux. C’est tout de même la Mégane qui s’en tire le mieux avec des lignes plus harmonieuses puisqu’elle évite « l’effet sac à dos ».

À l’intérieur, la Mégane a profité de son récent restylage pour adopter une instrumentation numérique et revoir légèrement sa console centrale qui, si elle conserve son écran vertical de 9,3 pouces, bénéficie de nouvelles commandes de climatisation. Présentation plus basique pour la Ceed avec son instrumentation numérique et un écran multimédia de 10 pouces.

Pratique : hybride mais familial

En matière d’aspects pratiques, les conceptions différentes de nos deux concurrentes ont des répercussions directes. Ainsi, chez Kia, la batterie est implantée sous le coffre, ce qui entraîne une diminution du volume de celui-ci qui oscille désormais entre 437 et 1 506 litres. La perte par rapport à un modèle thermique est conséquente puisqu’elle atteint 188 litres. Aucun problème de ce côté sur la Mégane puisque la batterie de la française est située sous la banquette arrière. La capacité reste inchangée mais inférieure à celle de la Ceed puisqu’elle varie entre 389 et 1 504 litres selon la configuration. La coréenne est plus pratique, d’autant plus qu’elle offre une longueur de chargement maximale plus importante. Son seul défaut : son seuil de coffre légèrement moins accessible.

L'habitabilité est plus accueillante à bord de la coréenne avec notamment une meilleure garde au toit.

Légèrement plus petite que sa rivale (-2 cm), la Ceed aurait pu être désavantagée. Ce n’est pas le cas puisque l'espace dédié aux passagers arrière est identique pour les deux breaks. Mieux, la coréenne est celle qui propose la garde au toit la plus généreuse avec un écart de 6 cm en sa faveur.

Équipement : une Ceed difficile à prendre en défaut

La Renault Mégane Estate E-Tech Plug-in Hybride en finition RS Line est commercialisée au prix de 41 500 €. Face à elle, la Kia Ceed SW hybride rechargeable Premium est vendue pour sa part 41 290 €. Pour ces tarifs, vous aurez droit au haut de gamme sur ces deux modèles. À noter toutefois que la Mégane met en avant une allure plus sportive, ce qui n’est pas le cas de la Ceed au look moins affirmé.

Par conséquent, la dotation de nos deux rivales est très riche. Elles sont équipées de série du démarrage sans clé, de la navigation, du régulateur de vitesse, de la climatisation automatique bizone, des jantes 17 pouces, des projecteurs à LED, de l’instrumentation numérique ou encore de la caméra de recul.

 breaks tendance

Toutefois, c’est la coréenne pourtant moins coûteuse qui s’en sort le mieux. Ainsi, pour arriver à iso-équipement, on doit piocher dans les options de la française le toit ouvrant panoramique 900 € et faire le deuil de certains équipements tout simplement indisponibles sur la Mégane, comme le volant et la banquette arrière chauffants, les sièges avant ventilés, le hayon électrique. Alors certes, la Mégane possède un affichage tête haute absent sur la Ceed mais cette dernière riposte avec un pack conduite semi-autonome niveau 2 – en option sur les deux modèles - mais moins onéreux de 250 €. Au final, l’écart de départ de 210 € atteint désormais 1 360 €.

 Budget : une garantie qui fait la différence

Dans ce domaine, la Ceed abat un argument de poids avec sa garantie 7 ans ou 150 000 km alors que la Mégane doit se contenter d’une garantie basique de 2 ans/kilométrage illimité. À cela s’ajoutent un prix d’achat légèrement inférieur (- 210 €) et une meilleure cote attendue à trois ans. Difficile de résister pour la Mégane qui a juste pour elle des coûts de réparation moins élevés et une meilleure fiabilité. Tout le reste est identique.

Lire la Suite de l'Article