CES 2021 : General Motors et sa "voiture" volante

Il y a 1 semaine 7

Audric Doche

De plus en plus de constructeurs automobiles et aéronautique entendent mêler aérien et auto avec la voiture volante. Dernière tentative en date : General Motors. Mais pour l'instant, cela tient plus du concept très abstrait qu'autre chose.

 General Motors et sa "voiture" volante

Au CES comme dans tout salon sur le high-tech, il faut souvent trier entre les produits importants, les grosses nouveautés, et les gadgets qui finiront dans un tiroir numérique d'un ordinateur. Ce qui pourrait justement arriver à l'eVTOL, un nom pas facile à prononcer pour un véhicule qui semble de plus en plus intéresser certains grands industriels : la voiture volante.

Peut-on réellement encore qualifier un tel engin de voiture ? Le débat est lancé. General Motors, qui a récemment changé de logo, dévoile cet engin à l'occasion du CES 2021. Les quatre rotors permettent de le propulser à une vitesse maximale de 90 km/h. 

Une "automobile" volante électrique, dotée d'une batterie de 90 kWh, qui n'aurait rien de très plausible sous cette forme, selon les spécialistes du vol vertical, pointant du doigt de nombreuses absurdités sur ce design, qui n'est de toute façon qu'un rendu.

Si le Cadillac eVTOL a de quoi faire sourire, il n'empêche que constructeurs automobiles, aéronautiques mais aussi spécialistes du VTC s'intéressent à la voiture volante, notamment pour des services de transport à la personne. Mais les barrières légales et techniques paraissent tout de même bien infranchissables pour l'instant.

Image d'illustration de l'article 14,7 /20

Lire la Suite de l'Article