CATL présente une batterie sodium-ion très prometteuse

Il y a 1 mois 146

Le géant chinois CATL a présenté une nouvelle technologie sodium-ion prometteuse. Il a également dévoilé une solution hybride qui combine le sodium-ion et le lithium-ion.

CATL est un des plus grands fournisseurs de batteries et de cellules au monde, avec près de 30% du marché. Ses produits au lithium ou LFP équipent notamment Tesla, BMW ou encore Hyundai. L’entreprise avait annoncé il y a longtemps qu’elle travaillait sur la technologie sodium-ion, non sans rencontrer des problèmes. Le principal obstacle était le fait que cette technologie est plus volumineuse que le lithium-ion. Mais ces soucis semblent réglés. En améliorant la structure et les matériaux, l’entreprise a même fait progresser les propriétés de cette nouvelle technologie.

La batterie sodium-ion offre ainsi une meilleure capacité de recharge. 15 minutes suffisent pour récupérer 80 % de capacité. La stabilité thermique évolue également, puisque cette batterie peut conserver 90 % de sa capacité à des températures allant jusqu’à -20°C. La densité énergétique reste toutefois limitée à 160 Wh/kg. Un chiffre faible face aux 285 Wh/kg que propose une batterie au lithium. Néanmoins, CATL promet que la densité de ses batteries au sodium atteindra bientôt 200 Wh/kg.

Une batterie hybride entre sodium-ion et lithium-ion

L’autre produit très intéressant présenté par CATL lors de sa ‘Tech Zone’ est une batterie mixte. Celle-ci intègre en effet des cellules sodium-ion et des cellules lithium-ion afin de bénéficier des avantages de chaque technologie.

La technologie lithium-ion compense le manque de densité des cellules au sodium, tandis que ces dernières améliorent la stabilité thermique de l’ensemble. Ces batteries lithium-sodium pourraient ainsi avoir une utilité pour tous types de véhicules électriques, contrairement à la technologie sodium-ion, qui pourrait mieux convenir aux véhicules de faible gabarit.

L’ensemble de cette batterie est contrôlé par un algorithme de précision qui permet d’unifier les performances des deux technologies. Le déploiement des batteries sodium-ion a déjà débuté, et CATL voudrait les industrialiser à grande échelle dès 2023.

Lire la Suite de l'Article