Avec Qualcomm, Renault prépare la voiture de demain

Il y a 1 semaine 16

Renault et Qualcomm ont récemment signé un partenariat pour rendre encore plus connectés les futurs véhicules du constructeur français. Une alliance technologique qui veut aussi changer le rapport entre la marque et ses utilisateurs.

Début novembre, Qualcomm, par l’intermédiaire de Snapdragon, sa branche en charge des plateformes mobiles, et Renault ont scellé un partenariat afin de faire rentrer un peu plus de connecté dans les futures voitures du fabricant français. Un changement d’envergure dans la perception qu’auront les conducteurs de leur véhicule et de ce que celui-ci peut leur apporter au quotidien.

À l’occasion du Snapdragon Summit qui s’est tenu la semaine passée à Hawaii, Tech&Co a rencontré Don McGuire, le directeur marketing de Qualcomm, la maison mère, au sujet du rapprochement entre les deux acteurs de secteur qu’on pourrait croire à des années-lumière l’un de l’autre. "Nous avons mis 30 milliards de dollars sur la table pour développer nos puces dans l’automobile et travailler en collaboration avec des constructeurs comme Renault", rappelle-t-il.

Un smartphone sur roues

Aux côtés de l’équipementier français, on trouve aussi de grands noms de l’automobile comme General Motor, Mercedes-Benz ou encore Stellantis (Fiat-Chrysler-PSA notamment) et d’autres groupes chinois émergents. Des collaborations qui vont prendre plusieurs formes, mais qui visent toutes à changer l’approche de la voiture, aussi bien pour les conducteurs, les passagers que pour les entreprises, avec des interactions plus connectées, intuitives et davantage de possibilités à l’intérieur de la voiture électrique.

Les voitures sont devenues de véritables smartphones sur roues, voire des PC," résume l’Américain.

"On veut tout faire avec comme avec son téléphone. C’est un autre centre de notre quotidien et tout va bientôt pouvoir se faire depuis l’intérieur de sa voiture".

Qualcomm a d’ores et déjà annoncé un investissement dans Ampere, la branche de Renault dédiée à l’électrique et au logiciel. Ce sera par l’intermédiaire de Snapdragon qui va équiper les véhicules électriques de sa solution Snapdragon Digital Chassis. Cet ensemble de fonctions et services sera adapté aux besoins du groupe hexagonal et devrait "jouer un rôle pivot" dans ses prochains produits. Ainsi sont attendus prochainement dans les voitures Renault un cockpit totalement numérique sous Android, une connectivité de meilleure qualité et des systèmes de conduite assistée améliorés.

Un cockpit numérique pour tout avoir sous les yeux

L’implantation du connecté à l’intérieur de la voiture va apporter des changements d’envergure que ce soit pour l'extérieur avec de multiples capteurs pour se positionner dans son environnement, la sécurité avec des signalements possible en cas de soucis mécaniques, des infos affichées ou des usages renforcés. "C’est vraiment plaisant de voir l’enthousiasme croissant dans l’automobile pour les plateformes Snapdragon", se félicite le cadre de Qualcomm. "L’automobile est sans doute l’une des industries qui se transforment le plus numériquement."

Avec sa plateforme Snapdragon Automotive, Qualcomm va proposer aux constructeurs automobiles des environnements et services connectés pour les conducteurs.Avec sa plateforme Snapdragon Automotive, Qualcomm va proposer aux constructeurs automobiles des environnements et services connectés pour les conducteurs. © Qualcomm

Avec l’ajout d’une puissante puce Snapdragon dans les systèmes électroniques, Don McGuire voit de multiples avancées pour les utilisateurs: l’affichage d’information sur le pare-brise sous les yeux du conducteur qui ne perd ainsi pas la route de vue. Cela pourra aussi bien concerner le trajet, des données habituellement indiquées sur le tableau de bord (vitesse, tour-minute, niveau d’huile, etc.), des applications à lancer (musique, cartographie, message, services, etc.), mais aussi des appels entrants à prendre ou bien simplement ajuster son confort intérieur (température, position du siège, etc.). Le tout sur un tableau bord numérique, tactile et évolutif selon vos besoins.

"Notre solution sera adaptable à chaque constructeur, et celui-ci aura la main pour faire ses mises à jour logicielles à distance. Cela même en fonction d’un type de véhicule particulier ou de ses acheteurs. Ça va changer le rapport entre la marque et le conducteur, car il n’y aura plus le concessionnaire en intermédiaire sur le suivi", entrevoit Don McGuire. "Renault comme les autres va réinventer leurs relations avec leurs clients grâce à ça."

Changer le rapport entre la marque et le conducteur

L’arrivée de la connectivité se profile donc comme un bouleversement, renchérit-il. Car, cela permettra aux véhicules de renforcer leurs usages avec bien plus de possibilités via l'écran tactile et l'assistance vocale assortie, mais aussi de proposer du divertissement aux passagers ou bien de pouvoir piloter la maison connectée depuis son véhicule. L’achat d’une voiture ne devrait désormais plus se faire avec la seule logique de longévité en tête, selon Don McGuire, mais en termes de services voulus et à quel moment il les veut.

Grâce à la plateforme de Qualcomm, votre voiture pourrait bientôt vous indiquer que vous avez besoin d'une pauseGrâce à la plateforme de Qualcomm, votre voiture pourrait bientôt vous indiquer que vous avez besoin d'une pause © Qualcomm

"Vous pourrez simplement les télécharger grâce au logiciel, en allant chercher des fonctionnalités dans le cloud, l’un des piliers de Snapdragon Digital Chassis. Cela va changer la façon dont vous achetez une voiture, dont vous la gérez et combien de temps vous la gardez", se félicite-t-il. "Entre un propriétaire de Fiat ou de Jeep, qui appartiennent au même groupe (Stellantis, NDLR), les clients sont différents tout comme les besoins. Notre plateforme permettra de personnaliser les offres beaucoup plus aisément et rapidement."

Amener de l’intelligence dans l’expérience automobile électrique, c’est le but premier de Qualcomm et celui recherché par Renault pour se démarquer. Et l’apport technologique pourrait être bien supérieur à de simples fonctions pour le véhicule et la conduite.

Toutes les voitures connectées pourront bientôt communiquer entre elles pour plus de sécuritéToutes les voitures connectées pourront bientôt communiquer entre elles pour plus de sécurité © Qualcomm

Les capteurs seront ainsi capables de détecter si la personne derrière le volant présente des signes de fatigue, avec une attention moins directe sur la route en se focalisant sur le regard ou en enregistrant les mouvements du véhicule, d’appeler les secours avec une géolocalisation précise en cas d’accident et même de réperer des voitures les unes par rapport aux autres, par rapport aux piétons aussi. "Tout vise à rendre la conduite plus sûre et plus autonome. Et nous serons là pour y parvenir. C’est en cela que ce partenariat avec Renault est important", conclut Don McGuire qui ne prévoit pas l’arrivée des premières voitures équipées de la technologie Snapdragon avant début 2024.

Lire la Suite de l'Article