Aiways U6: premier contact avec le coupé-suv électrique chinois (présentation vidéo)

Il y a 6 jours 15

La fin du moteur thermique entraîne une complète redistribution des cartes dans l’industrie automobile, et ouvre le marché à de nouveaux entrants jusqu’ici inconnus.

Et parmi ces nouveaux entrants figure le constructeur chinois Aiways, qui a lancé l’an dernier l’U5, son premier SUV familial électrique, et complètera bientôt sa gamme avec l’U6, un SUV-coupé.

 premier contact avec le coupé-suv électrique chinois (présentation vidéo)

Aiways U6: premier contact avec le coupé-suv électrique chinois (présentation vidéo)

Officiellement parlant, l’U6 Ion qui nous intéresse aujourd’hui n’est qu’un concept-car. Mais un concept-car extrêmement proche de la série. Imaginez ainsi ce véhicule débarrassé de quelques appendices de carrosserie, comme son aileron arrière, et vous avez bel et bien sous les yeux le véhicule qui sera lancé chez nous à l’automne.

Sur le modèle de série, les "ailerons" remontant le long du bouclier avant seront moins imposants. Mais la protection de bas de caisse sera conservée.Sur le modèle de série, les "ailerons" remontant le long du bouclier avant seront moins imposants. Mais la protection de bas de caisse sera conservée.

L’U6 boxera dans la catégorie des SUV-coupé, vaste fourre-tout qui va du Renault Arkana au Porsche Cayenne coupé, et rencontre un vaste succès à travers toute l’Europe.

Si la plupart de ces véhicules n’ont rien de véritablement sportif, ils ont pour point commun un hayon très incliné qui en dynamise le profil, que complète ici un porte-à-faux avant ultra-court. L’ensemble est d’ailleurs plutôt réussi d’un point de vue esthétique.

On retrouvera à bord de l’U6 de série le grand écran central, qu’accompagnera un combiné d’instrumentation plus large que celui installé sur le concept-car. Le volant type « yoke » laissera sa place à un modèle de forme circulaire. En revanche, la commande de boîte évoquant une manette des gaz d’avion sera conservée.On retrouvera à bord de l’U6 de série le grand écran central, qu’accompagnera un combiné d’instrumentation plus large que celui installé sur le concept-car. Le volant type « yoke » laissera sa place à un modèle de forme circulaire. En revanche, la commande de boîte évoquant une manette des gaz d’avion sera conservée.

Aiways, rappelons-le, est un constructeur de voitures 100% électriques. On ignore encore la nature précise du groupe motopropulseur qui animera l’U6, mais l’ensemble dérivera étroitement de ce qui est proposé sur l’U5.

Celui-ci dispose d’un moteur développant 150 kW, alimenté par une batterie d’une capacité de 63 kWh qui lui assure 410 km d’autonomie, une valeur tout juste correcte pour un véhicule à vocation familiale. On espère mieux de l’U6.

Une poupe qui n'est pas sans rappeler celle de la Renault Arkana.Une poupe qui n'est pas sans rappeler celle de la Renault Arkana.

Il est encore trop tôt pour connaître les tarifs de l’U6, mais ceux-ci devraient rester assez proches de ceux de l’U5, qui s’établissent à 39 990 € et 44 990 € hors bonus écolo.

L’un des points forts de ces voitures est la richesse de leur équipement de série, et cela devrait à nouveau être le cas avec l’U6.

Comme l’U5, celui-ci bénéficiera d’une garantie de 8 ans couvrant moteur et batterie, et de 5 ans pour le reste du véhicule. Rendez-vous en septembre pour connaître les détails de la gamme, et quelques semaines plus tard pour les essais dynamiques.

 premier contact avec le coupé-suv électrique chinois (présentation vidéo)

                                                         Aiways côté business

La présentation organisée ce mardi matin à Paris était l'occasion de rencontrer des représentants d'Aiways Europe, dont le siège est basé à Munich. Présente dans 14 pays du Vieux continent, l'entreprise devrait prochainement s'étendre en Norvège et dans les Pays Baltes.

La France a été l'un des premiers pays où la marque a été lancée, et celle-ci cherche à y croître à la fois via Internet et via des canaux plus traditionnels, grâce à des partenariats avec d'importants réseaux de distribution qui se traduiront par l'implantation de corners dans des concessions.

Même si les volumes restent encore faibles dans l'absolu, avec un objectif de l'ordre de 10 000 ventes annuelles en Europe et d'un millier en France, les perspectives sont favorables avec la fin annoncée du thermique. De plus, la fin des confinements dans la région de Shanghaï permet une reprise de l'activité de production, ce qui laisse espérer le retour rapide de délais de livraison raisonnables, de l'ordre de deux mois.

Tout l'enjeu est maintenant de faire connaître la marque, notamment auprès des gestionnaires de flottes d'entreprise (30% des ventes aujourd'hui environ). Et l'arrivée de l'U6, modèle au style plus affûté que l'U5, permet de donner une image plus dynamique et plus haut de gamme des produits Aiways.

 premier contact avec le coupé-suv électrique chinois (présentation vidéo)
Lire la Suite de l'Article